Stérilisation des femmes déficientes mentales : la réalisatrice Aurélie BOCK veut briser le silence avec un court-métrage.

Avec le court-métrage Moi si j'étais une femme, la réalisatrice Aurélie Bock porte à la connaissance du public les sujets de l'accès à la contraception et du consentement des femmes déficientes mentales lors d'actes médicaux irréversibles. Le projet, dont le tournage est prévu à Grenoble pour ce mois d'août, a reçu le soutien du Centre National du Cinéma (CNC).